Musée de Valence

Musée de Valence

A découvrir

  • La collection archéologie de la Drôme
  • La collection art sur le thème du paysage
  • L’architecture de cet ancien palais épiscopal
  • Les espaces extérieurs : jardin, terrasse et belvédère

Mes coups de

 

  • La collection d’art contemporain
  • La vue à 360° depuis le belvédère

 

Distance

de Montélimar

45 min

Distance

de Valence

centre-ville

A partir de

(âge)

5 ans

Durée de la

visite

1h30

Tarif enfant

0-18 ans

gratuit

Tarif adulte

6€

Visite du musée en famille

On ne pense pas souvent à la visite de musée lorsque l’on souhaite faire une sortie en famille.

Le dernier week-end de novembre, le musée de Valence organise des activités, ateliers et animations pour les familles, l’occasion de faire découvrir l’art à nos chers têtes blondes. Et tout ça, gratuitement ! Toutes les infos sur le site du musée de Valence.

Je vous avoue que je n’étais pas vraiment sûre de mon coup. Emmener des enfants de 2 et 4 ans au musée, est-ce vraiment une bonne idée ?

Nous ne nous sommes pas vraiment attardées sur les différentes œuvres. Nous avons plutôt déambulé tranquillement dans le musée et avons profité des animations proposées lors de cette 4e édition du grand week-end en famille au musée. . Vous me suivez pour une petite visite ?

Le musée de Valence

Le musée d’art et archéologie de Valence abrite plus de 20 000 oeuvres. La collection Archéologie retrace l’histoire de l’Homme dans la Drôme et la vallée du Rhône depuis la préhistoire. Tandis que la collection Art réunit peintures, dessins et sculptures du 16e au 20e siècle, sur le thème des paysages.

Le musée se déploie sur 5 niveaux avec au sommet de celui-ci, un belvédère offrant une vue à 360° sur les paysages de Drôme-Ardèche. Vous découvrirez les œuvres dans un lieu chargé d’histoire. Cet ancien palais épiscopal conserve de nombreuses traces de son histoire, la tour épiscopale, la galerie ogivale, un plafond peint, l’escalier monumental à double volée…

Depuis la salle Art contemporain, vous pourrez accéder à la terrasse des sculptures. Autre curiosité du musée, la salle d’histoire naturelle, un vrai cabinet de curiosités, comprenant de nombreuses espèces animales naturalisées.

Nous avons monté des escaliers, pris l’ascenseur, descendu les escaliers, pris l’air sur la terrasse. Je crois que nous n’avons raté aucune salle. Une jolie déambulation dans ce musée de 5 750m².

Pour pouvoir profiter de votre visite, je vous conseille de venir avec des enfants un plus âgés. Je pense qu’à partir de 5 ans, on peut prendre le temps d’admirer les oeuvres avec les enfants.

Si vous souhaitez découvrir le musée en dehors de ce week-end spécial famille, le musée propose des outils ludiques pour les enfants à partir de 4 ans, avec un jeu de cherche-et-trouve

Avez-vous déjà emmené vos enfants au musée ? Vous connaissez le musée de Valence ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Informations pratiques :  

Musée de Valence, Art et Archéologie. 4, place des Ormeaux 26000 Valence

Ouverture du mercredi au dimanche

Entrée gratuite le premier dimanche de chaque mois

Site internet du musée

Balade automnale au prieuré d’Aleyrac

Balade automnale au prieuré d’Aleyrac

A découvrir

  • Les ruines de l’église Notre-Dame-la-Brune 
  • La nature environnante

Mes coups de

 

  • L’atmosphère apaisante du lieu
  • Le prieuré perdu au milieu de nul part

Distance de Montélimar

30min

Distance de Valence

1h

Durée de la balade

1h

Au début de l’automne, nous sommes allées nous promener du côté d’Aleyrac, à la découverte du prieuré ou du moins de ce qu’il en reste.

Le petit village d’Aleyrac se situe entre la Bégude-de-Mazenc et Taulignan, à une trentaine de minutes de Montélimar. Le prieuré se trouve à l’extérieur du village dans un endroit isolé, en pleine nature.

L’histoire du prieuré

Les ruines de l’église Notre-Dame-La-Brune, construite au 12e siècle, sont tout ce qu’il reste du prieuré. Son emplacement reculé peut s’expliquer par la source miraculeuse sur laquelle l’église a été bâtie. A la fin du 14siècle, les religieuses bénédictines abandonnèrent ce site isolé. L’église est, aujourd’hui, classée au titre des monuments historiques.

Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur l’histoire de ce lieu, c’est par ici.

Un lieu apaisant

Un endroit, comme je les aime, une atmosphère apaisante, des vieilles pierres et personne à l’horizon, le tout en pleine nature ! Nous ne pouvons pas dire que nous avons été dérangées. Nous avons uniquement rencontré un chien que les filles auraient bien adopté.

Ensuite, nous en avons profité pour faire une petite balade autour du prieuré. Nous avons emprunté le chemin qui monte à l’arrière de l’église et nous avons ramassé quelques trésors d’automne.

Un lieu que je vous invite vivement à découvrir. Idéal pour une petite balade.

Connaissiez-vous ce lieu ? N’hésitez pas à me partager votre expérience.

 

Informations pratiques :  

Prieuré d’Aleyrac, 26770 Aleyrac

Ouverture toute l’année. 

Site internet de la mairie

Retour dans le passé à la cité Blanche

Retour dans le passé à la cité Blanche

A découvrir

  • L’ancienne cité ouvrière Lafarge laissée à l’abandon
  • Des anciens logements réhabilités qui accueillent des expositions et des artistes

Mes coups de

 

  • L’atmosphère de cette ville fantôme

Distance de Montélimar

15min

Distance de Valence

50min

Durée de la balade

1h

La cité Blanche Lafarge

Nous avons découvert l’ancienne cité ouvrière Lafarge lors des journées européennes du patrimoine. Des animations, destinées aux enfants, étaient prévues tout le week-end : une visite contée et un jeu de piste « sur les pas des ouvriers de l’usine Lafarge ».

Je vous emmène en balade dans une ville fantôme, un lieu chargé d’histoire qui nous plonge dans le monde ouvrier du siècle dernier.

La cité Blanche est située sur les bords du Rhône, entre Le Teil et Viviers. En venant du Teil, emprunter la D86 et tourner à gauche juste après l’usine Lafarge.

L’histoire de la cimenterie Lafarge et de sa cité

Le site de Viviers est le berceau de l’entreprise Lafarge. Tout commence en 1749 avec une petite exploitation familiale de chaux. Au début du 19e siècle, une production à grande échelle est lancée. Avec la construction du canal de Suez dans les années 1860, le cimentier décroche son premier chantier d’envergure internationale.

Quelques années plus tard, en 1880, née la première cité ouvrière Lafarge. Puis une seconde sera construite en 1913. Surnommée aussi Cité Blanche du nom de l’épouse d’Albert de Lafarge, morte prématurément.

Jusqu’à 450 personnes ont vécu dans la cité. Tout avait été pensé pour que les ouvriers n’aient pas à sortir de la cité, des commerces, une école, une église et même une maternité.

Les hommes travaillent dans les carrières tandis que les femmes raccommodent les sacs de jute à la sacherie, construite à l’entrée de la cité.

A partir de 1950, avec l’arrivée de la mécanisation, la cité se dépeuple peu à peu.

La cité aujourd’hui

La cité Blanche est classée, depuis 1995, à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Elle ne peut donc pas être détruite mais le propriétaire n’est pas tenu de l’entretenir.

La cité tombe peu à peu en ruine. L’association CICP (Centre International Construction et Patrimoine) tente de faire vivre les lieux. Ils organisent régulièrement des visites guidées. Quelques logements ont été restaurés et accueillent des expositions. Vous pourrez découvrir, entre autres, la vie ouvrière dans la cité et l’histoire du site Lafarge avec une grande maquette. Des ateliers d’artistes ont également pris place dans d’autres appartements.

La cité est toujours la propriété du groupe Lafarge, aucuns travaux ne peuvent être prévus sans leur accord. Espérons qu’elle ne tombe pas dans l’oubli et qu’elle ait le même avenir que la cité des Electriciens, ancienne cité minière, dans le nord de la France.

Si vous rêvez d’une visite dans un lieu atypique et chargé d’histoire, c’est la balade qu’il vous faut !

Connaissiez-vous ce lieu ? Est-ce que ces décors de ville fantôme vous attirent ? N’hésitez pas à me partager votre expérience.

 

Informations pratiques :  

Cité Blanche Lafarge, 07220 Viviers

Ouverture toute l’année. 

Site du CICP (Centre International Construction et Patrimoine)

Escapade aux Baux-de-Provence

Escapade aux Baux-de-Provence

A découvrir

  • Le village des Baux-de-Provence
  • Le château fort
  • Les carrières de lumières et l’exposition Van Gogh

Mes coups de

 

  • Le charmant village provençal et ses petites rues pavées
  • Les animations au château
  • La vue magnifique

Distance

de Montélimar

1h30

Distance

de Valence

1h50

A partir de

(âge)

1 an

Durée de la

visite

journée

Tarif enfant

7-17 ans

6€ / 8€

Tarif adulte

château

8€ / 10€

Lorsque mes parents viennent nous rendre visite, c’est toujours l’occasion de découvrir un nouvel endroit. En ce début juin, nous nous sommes rendus aux Baux de Provence, à 1h30 de Montélimar.

Le village des Baux de Provence

Le village est classé parmi les plus beaux de France. On ne peut pas dire que c’est ce qu’il manque en provence. 

Le label « Les plus beaux villages de France »

Le label a été créé en 1982 et compte aujourd’hui 158 villages. Il y a des critères bien spécifiques à respecter pour obtenir le label. En Drôme, on compte 4 villages avec le label, 2 en Ardèche, 4 dans le Gard et 7 dans le Vaucluse. Pour découvrir tous les villages, rendez-vous sur le site officiel des plus beaux villages de France.

Le village des Baux de Provence est situé dans le massif des Alpilles sur un éperon rocheux. Il se trouve au milieu du triangle formé par les villes d’Avignon, Arles et Salon de Provence.

Les Baux de Provence est, aujourd’hui, principalement un lieu touristique avec plus d’1,5 million de visiteurs par an.

Visite du village des Baux de Provence

Les baux de Provence ont tout du petit village typique de Provence, les petites rues pavées, les boutiques avec les produits provençaux et la vue magnifique. 

Afin de rendre la visite ludique pour les enfants, il existe un jeu de piste, à télécharger sur le site de l’office de tourisme de la ville. 

Deux versions sont disponibles, une pour les enfants de 4 à 6 ans et une autre pour les enfants de 7 à 10 ans.

Jusqu’au 15 octobre 2019, retrouvez les œuvres de Stefan Szczesny disséminés dans le village.

Le château des Baux-de-Provence

Ne vous attendez pas à découvrir un beau et grand château, malheureusement celui-ci est en ruines. Mais vous allez pouvoir imaginer à quoi il ressemblait à l’époque.

L’histoire du château

Ce château fort a été construit au 11e siècle par les seigneurs de Baux, une des grandes familles provençales. Au 13e siècle, la famille ne détient pas moins de 79 villes, démontrant ainsi leur puissance. Le château sera détruit en 1632 lorsque Richelieu décide d’anéantir cette place contestataire aux mains des insurgés.

Le château et le village des Baux resteront dans l’ombre jusqu’en 1821, date à laquelle un scientifique découvre la bauxite, pierre permettant de faire de l’aluminium.

Visite et animations du château

Une des premières choses à admirer, la vue ! Une vue à 360°, sur la Camargue, les Alpilles et les carrières. Par temps clair, vous pouvez apercevoir la Méditerranée.

Déambulez dans les ruines du château. Montez à la tour Sarrasine pour apprécier la vue mais attention au Mistral ! Découvrez les maisons troglodytes, le pigeonnier, le donjon… Et admirez les anciennes machines de siège, toujours en fonctionnement. Si vos enfants ne sont pas sages, vous pourrez toujours les mettre au pilori !

Pour une visite complète, téléchargez l’application. Vous pourrez découvrir le château en suivant un parcours commenté.

Pendant les vacances de Pâques et d’été (et quelques jours fériés), le château propose des animations. Nous avons assisté à la visite guidée du château, nous nous sommes essayés au tir à l’arbalète et avons vu les artisans au travail. Retrouvez tous les événements sur le site du château.

Quelques informations pratiques :

  • la visite gratuite pour les enfants de moins de 7 ans.
  • la visite est payante pour les enfants de 7 à 17 ans : 6€ (sans animation) et 8€ (avec animations)
  • la visite est payante pour les adultes : 8€ (sans animation) et 10€ (avec animations)
  • Il existe également un billet combiné avec l’entrée au château, les carrières de lumières et le musée Brayer.

Les carrières

Le village des Baux de Provence est entouré de carrières de calcaire. L’exploitation des carrières aurait débuté au 2e siècle avant JC.

La carrière de Sarragan est toujours en exploitation. De là, vous avez une très belle vue sur le village de Baux-de-Provence.

La carrière des Grands Fonds, plus connue sous le nom de Carrières de Lumières, est un centre d’art numérique.

Cette année, c’est Van Gogh qui est à l’honneur. Nous n’avions pas pensé à réserver nos billets et n’avons pas pu découvrir cette magnifique création visuelle. Ça nous donne une bonne excuse pour y retourner !

Bilan de cette escapade aux Baux-de-Provence

Très belle journée en famille, le cadre est magnifique, la vue à couper le souffle, le village et le château accrochés au rocher sont très impressionnants.

C’est un village très touristique, évitez les mois d’été pour fuir la foule et arrivez tôt pour ne pas rencontrer de problèmes de stationnement.

Un lieu à découvrir sur la journée, à seulement 1h30 de Montélimar !

Connaissez-vous le village et le château des Baux-de-Provence ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire.

 

Informations pratiques :  

Les Baux-de-Provence, 13520

Ouverture toute l’année.

Site internet de l’office de tourisme

Site internet du château des Baux-de-Provence

Site internet des Carrières de Lumières

Château de Suze-la-Rousse

Château de Suze-la-Rousse

A découvrir

  • Le château et sa cour d’honneur
  • Le musée du vin
  • L’événement « A la Cour des grands », avec jeux traditionnels en bois et jeux de société. Ainsi que des ateliers sportifs et artistiques.

Mes coups de

 

  • L’événement dédié aux enfants
  • La magnifique cour d’honneur

Distance

de Montélimar

40min

Distance

de Valence

1h

A partir de

(âge)

4 ans

Durée de la

visite

1h30

Tarif enfant

0-12 ans

gratuit

Tarif adulte

6€

Le château de Suze-la-Rousse

Nous sommes allées découvrir le château de Suze-la-Rousse, à l’occasion de l’événement « A la Cour des grands« . Nous avons passé la matinée dans la peau d’une princesse !

Un des trois châteaux de la Drôme provençale, le château surplombe le village de Suze-la-Rousse. Le château est très imposant, vous ne pourrez pas le manquer !

Comme pour le château de Montélimar et Grignan, profitez d’un tarif réduit sur le billet adulte avec le Pass Provence. Toutes les infos à retrouver ici.

L’histoire du château de Suze

Le château fort médiéval date du 11e siècle et sera transformé au 16e siècle en demeure seigneuriale. Il est classé aux monuments historiques depuis 1964.

La cour d’honneur est très impressionnante avec ses façades Renaissance et contraste avec l’aspect extérieur du château.

Le site abrite depuis 1978, l’Université du vin, école de renommée internationale.  

L’événement « A la Cour des Grands »

Vous pourrez découvrir différents ateliers pour les enfants. Dans la cour d’honneur, des jeux traditionnels en bois, comme le billard hollandais ou le jeu de la meule… Dans une salle du château, des jeux de société, des jeux de dés et de toupie…

L’après-midi, retrouvez des ateliers sportifs et artistiques : escrime, tir à l’arc, danse de cour… Activités auxquelles nous n’avons malheureusement pas pu assister.

L’événement se termine ce week-end. Vous avez jusqu’au 18 août 2019 pour le découvrir. 

Le musée du vin

Le premier étage du château accueille le musée du vin. Vous y découvrirez l’histoire du vin dans les décors remarquables du château fort.

Visite réservée aux enfants plus âgés, à partir de 8 ans. Un parcours ludique est disponible à l’accueil du château.

Bilan de cette visite culturelle

L’événement « A la Cour des grands », dédié aux enfants est parfait pour faire découvrir le château de Suze-la-Rousse aux enfants, à partir de 3-4 ans.

L’événement se termine très bientôt, courez-y vite !

En dehors de cet événement, l’architecture intérieure du château vaut vraiment la visite, d’autant plus que l’entrée est gratuite pour les enfants jusqu’à 12 ans et à petit prix pour les adultes (pensez au Pass Provence !).

Le château est également un lieu culturel. Il accueille des spectacles toute l’année. Toutes les actualités à retrouver ici.

Connaissez-vous le château de Suze-la-Rousse ? Avez-vous déjà tenté l’expérience de la visite culturelle avec les enfants ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Informations pratiques :  

Le village, 26790 Suze-la-Rousse

Ouverture toute l’année. Fermeture les mardis du 1er novembre au 31 mars.

Site internet du château de Suze-la-Rousse

Musée du Nougat Arnaud Soubeyran

Musée du Nougat Arnaud Soubeyran

A découvrir

  • Les origines du nougat et de la famille Soubeyran
  • Les matières premières pour la fabrication du nougat
  • La fabrication du nougat
  • Le conditionnement du nougat
  • La promotion du nougat Arnaud Soubeyran
  • La dégustation

Mes coups de

  • Le parcours ludique pour les enfants
  • La dégustation du nougat

Distance

de Montélimar

Centre ville

Distance

de Valence

45 min

A partir de

(âge)

3 ans

Durée de la

visite

1h-1h30

Tarif enfant

(jusque 16 ans)

gratuit

Tarif adulte

(+ de 16 ans)

3 euros

On ne peut pas vivre ou venir à Montélimar sans parler du nougat ! Je vous propose aujourd’hui la visite du musée de la plus ancienne fabrique de nougat qui vient de rouvrir ses portes au public début mars. 

Dès l’arrivée, on est plongé dans l’univers des années 60 avec quelques vieilles voitures exposées dans la cour.

La visite est gratuite pour les enfants jusqu’à 16 ans et coûte 3€ pour les adultes avec quelques gourmandises : un nougat de Montélimar, un nougat noir de Provence et un calisson ainsi qu’un livret de dégustation pour vous permettre d’apprécier au mieux les produits.

Pour les enfants, on nous remet un petit livret afin de rendre la visite ludique avec un petit jeu par salle : une question et des abeilles à retrouver.

On pousse la porte et c’est parti ! 

Nous voilà dans une première salle sur les origines du nougat, on apprend l’histoire de la famille Soubeyran, les origines du nougat et pourquoi le nougat s’appelle NOUGAT !

Dans la deuxième salle, découverte des matières premières nécessaires à la fabrication du nougat et on aperçoit les coulisses de la fabrication du calisson.

Dans chaque salle se trouve un espace dédié aux enfants, avec une petite table et des chaises. Avec le livret qui nous a été remis à l’entrée, la visite est plus amusante pour Miss E et Little A.

Nous voici désormais devant un petit film qui nous explique les différentes étapes de la fabrication du nougat.

Ce que nous venons de voir dans le film, nous pouvons maintenant le voir en direct (pour observer toute l’activité de la fabrique, préférer venir le matin jusque 13h). Tout a été pensé pour que les enfants puissent également en profiter, banc et marchepied à disposition. Et en bonus, dégustation d’un morceau de nougat encore chaud, qui était en train d’être moulé. Sans doute ce qu’ont préféré Miss E et Little A !

Suite de la visite avec le conditionnement du nougat, présentation des différents packagings qui ont existés depuis le lancement de l’entreprise, les machines pour automatiser tout le processus d’emballage et nouvel aperçu des coulisses avec les appareils en fonctionnement. 

On nous explique dans cette salle comment le nougat a gagné en notoriété, notamment grâce à Emile Loubet, ancien maire de Montélimar, devenu président de la République de 1899 à 1906 qui offrit des nougats à tous les invités de l’Elysée.

Mais le nougat doit aussi sa gloire à sa situation géographique sur la Nationale 7. On découvre un diorama représentant les bouchons de Montélimar lorsque les touristes empruntaient la Nationale 7 pour les vacances.

Quelques anciennes affiches de publicité du nougat Arnaud Soubeyran sont également exposées.

La fin de la visite approche, il nous reste une dernière étape et non des moindres, la dégustation ! Si par chance, il vous reste encore quelques gourmandises que l’on vous a remis en arrivant, vous pourrez suivre les instructions pour les apprécier pleinement (et pour ceux qui auraient tout mangé, vous pourrez, moyennant 1€, obtenir un autre sachet de 3 produits dans la boutique).

La visite se termine par le passage dans la boutique où vous pourrez acheter les produits de la nougaterie.

Une visite sympa à faire en famille. Compter environ 1h-1h30 pour visiter le musée et profiter de la boutique. A faire idéalement quand il fait un peu moins beau ou quand le mistral nous décoiffe ! Sachez que vous pourrez également déjeuner ou goûter sur place.

Miss E et Little A ont particulièrement apprécié les coulisses de la fabrique mais surtout la dégustation !

J’espère que je vous aurai donné envie d’aller y faire un retour. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour dire ce que vous en avez pensé !

Infos pratiques : 

Musée du Nougat – Fabrique Arnaud Soubeyran : 22 avenue de Gournier, 26200 Montélimar

Horaires  : 

  • du lundi au samedi : 9h à 19h
  • le dimanche (de mars à décembre) : 10h à 11h et 14h30 à 18h

Le site internet du musée du nougat